Vous êtes ici : AccueilActivitésCommuniquésClôture de la participation du CNDH à la 26éme édition du Salon international de l’édition et du livre

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

22-09-2022

AVIS DE RECRUTEMENT PORTANT OCCUPATION DEUX POSTES BUDGÉTAIRES BASÉS AU SIÈGE

Lire la suite

31-08-2022

Genève : le CNDH participe aux travaux de la 41ème pré-session de l’EPU, (...)

Lire la suite

25-08-2022

Atelier de formation sur « la participation des jeunes à l’examen périodique (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Clôture de la participation du CNDH à la 26éme édition du Salon international de l’édition et du livre

«Plus de 40 000 visiteurs, 140 acteurs, 87 activités au stand du CNDH »

Les activités du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) à la 26ème édition du Salon international de l’édition et du livre (SIEL), organisées sur le thème « 1990-2020 : processus continu pour l’effectivité des droits », ont pris fin le dimanche 16 février 2020 à Casablanca.

La participation du CNDH à cette édition a permis de partager avec les visiteurs du standle parcours de trois décennies de l’histoire de l’institution, dans le cadre d’un espace de débat et de plaidoyer pour les droits de l’Homme, marqué par la participation d’un grand nombre d’acteurs nationaux et internationaux.

Dans ce sens, le stand du CNDH, qui a été doté d’accessibilitéspour les personnes en situation de handicap dont la langue des signes, a accueilliplus de 40 000 visiteurs, 87 activités(60 organisées par le CNDH et 27 activités autogérées par les ONG)marquées par la participation de 120 intervenants, outre quelques 50 ateliers de sensibilisation en faveur de plus d’un millier enfants.

D’une superficie de 400m², le stand du CNDH a proposé une programmation riche et diversifiée qui s’articule autour de cinq moments phares : «Débats-conférences », « Autour d’un livre », «Des invité-e-s et des hommages », « le stand est aux enfants » et « les voix de la société civile».

Une dizaine de débats interactifs ont été organisés portant sur des sujets axés sur l’effectivité des droits et l’analyse des évolutions, les défis et les enjeux associés à l’exercice des différentes catégories de droits.

Parmi ces thématiques « La promotion de l’égalité : Quels rôles pour les médias », «Bioéthique et droits humains : Quelles perspectives pour le Maroc », « La jeunesse et la participation, force motrice pour le développement », « Protection des données sur Internet et défis des réseaux et médias sociaux », « Justice transitionnelle, de la réparation des violations à la constitutionnalisation des droits », «Politique pénale et droits de l’Homme », « L’école et l’éducation à la citoyenneté et aux droits de l’Homme», «Diversité culturelle et multilinguisme», «les enjeux de la jouissance et de l’exercice des droits» et « Droit au développement et territoire».

L’un des moments forts de la programmation du CNDH aura été la rencontre surle thème « la Justice transitionnelle, de la réparation des violations à la constitutionnalisation des droits», qui s’est distinguée par la participation de M. Fabian Salvioli, Rapporteur spécial sur la promotion de la vérité, de la justice, de la réparation et des garanties de non-répétition. El marge de cette rencontre, M. Savioli, accompagné de Mme Amina Bouayach, présidente du CNDH,a effectuéune visite au cimetière des victimes des événements de juin 1981.

La rubrique « autour d’un livre » a permis la présentation de nouveaux ouvrages qui traitent des sujets liés aux droits de l’Homme, dont : « Révélation de la mémoire et témoignage du document - Les évènement du 3 mars 1973 », de son auteur M. Mbarek Boudarqa Abbas, «Bioéthique et Droits Humains: Quelles Perspectives pour le Maroc» de M. Ali Benmakhlouf, « Déclaration universelle des droits de l’Homme, lecture et éclairages » de  son auteur M. Mustapha Laraki, «Expressions et impressions»  recueil de poésie de Mme Aicha BELARBI, « Impossible de rester », roman de Mme Aminata Pagni, « Le handicap : Représentations et perceptions des personnes en situation de handicap au Maroc » de M. Jamal KHALIL, et « Nuit sans lune » de son auteur M. Abderrahman Khouja.

Dans le cadre de la consécration de la culture de reconnaissance, des hommages ont été rendus par le CNDH à des personnalités qui se sont distinguées par leurs actions et leur engagement dans le domaine des droits de l’Homme.

Des hommages ont ainsi été rendus à M. Mohamed Idrissi Alami Machichi, ancien ministre de la Justice et expert en droit, M. Ahmed Abbadi, au nom de la Rabita Mohammadia des Oulémas, Dr. Hennou Allali, médecin, actrice associative et ancienne membre du CNDH, Mme Nezha Bernoussi, militante et ancienne cadre du CNDH, Mme Nezha Benjelloun, ancienne cadre au Conseil, et à l’Association « Chams Al Amal » et au Conseil provincial des élèves de la direction provinciale d’éducation à Sidi Bernoussi en reconnaissance de leurs actions en matière d’éducation à la citoyenneté et aux droits de l’Homme.

Le CNDH a mis son stand à la disposition des enfants de toutes les régions du Maroc, un espace ouvert aux échanges, aux expressions et à l’interaction sur des questions qui les préoccupent sous différentes formes créatives : théâtre, peinture, etc. Ils ont par ailleurs bénéficié d’un ensemble d’ateliers axés sur les droits de l’Homme, en général, et les droits des enfants, en particulier.

Enfin, le stand du CNDH a été marqué par la présentation de la bibliothèque du Conseil riche de plus de 160 publications qui portent sur plus de 17 thématiques, notamment la justice transitionnelle, la législation pénale, les libertés individuelles, l’observation des élection, les droits catégoriels (droits de l’enfant, droits de la femme, l’éducation et les droits de l’Homme, droits des étrangers, lieux de privation de libertés…), etc.

Haut de page