Vous êtes ici : AccueilDialogue groupé avec l’experte Indépendante des NU sur les personnes âgées : le CNDH recommande l’adoption d’une politique publique dédiée aux personnes âgées

Bulletin d'information

Actualités

27-11-2023

Avis de recrutement d'un (1) Cadre de gestion et d'encadrement Catégorie A à la (...)

Lire la suite

22-11-2023

Avis de recrutement de deux (2) Cadres de gestion et d'encadrement Catégorie A (...)

Lire la suite

13-10-2023

Concours de la meilleure production journalistique dans le cadre de la (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Dialogue groupé avec l’experte Indépendante des NU sur les personnes âgées : le CNDH recommande l’adoption d’une politique publique dédiée aux personnes âgées

Dans sa déclaration lors du dialogue groupé avec l’experte Indépendante sur les personnes âgées présenté le 12 septembre 2017 à Genève, le Conseil  national des droits de l’Homme (CNDH) a mis en exergue ses actions en matière de promotion des droits des personnes âgées au Maroc. Un pays où le taux des personnes âgées, représentant actuellement 10.6% de la population globale, est appelé à atteindre plus de 16 % en 2032.

Le CNDH a rappelé une mission d’enquête, mise à jour en 2017, pour établir un diagnostic de 48 centres sociaux pour personnes âgées. Cette mission a fait l’objet d’un rapport thématique en cours de validation, relevant les différentes réalisations et défis et proposant des recommandations susceptibles de protéger et de promouvoir les droits des personnes âgées.

Le travail mené par le CNDH a, en particulier, révélé une répartition inégale des centres sociaux sur le territoire national et des conditions de vie inadéquates dans plusieurs cas : insuffisance de soins et alimentaire, hébergement inadapté, personnels non qualifiés et en nombre insuffisant et abandon familial.

Aussi, et tout en félicitant le gouvernement pour les efforts éployés notamment en ce qui concerne la réforme législative du système des établissements de protection sociale (EPS), le soutien des associations œuvrant en faveur des personnes âgées, la qualification des centres d’hébergement accueillant les personnes âgées sans soutien familial, le CNDH recommande  l’adoption d’une politique publique spécifique en la matière, qui répond aux dysfonctionnements qui caractérisent ce secteur.