Vous êtes ici : AccueilActualités Tazmamart : Données sur les réparations communautaires et individuelles et sur l'intégration sociale des anciennes victimes

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

10-06-2022

Session d'information et d'échange avec les membres et le personnel du MNP

Lire la suite

07-06-2022

CNDH-UNESCO: Convention de partenariat pour la promotion de l'éducation à la (...)

Lire la suite

25-05-2022

Cameroun : le CNDH participe à l’animation d’un atelier de formation au profit (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Tazmamart : Données sur les réparations communautaires et individuelles et sur l'intégration sociale des anciennes victimes

Le dossier des anciennes victimes des violations graves des droits de l’homme détenus au centre de détention de Tazmamart a connu un ensemble de régularisations en faveur des victimes et ayants droit, notamment :

1. Une allocation mensuelle de 5000 dirhams en faveur des anciennes victimes pendant plus de dix ans, qui n'a cessé qu'après le déblocage de l'indemnité fixée par l’Instance indépendante d’arbitrage ;

2. Le nombre total des dossiers des victimes du centre de détention de Tazmamart a atteint 58 dossiers traités par l’Instance indépendante d’arbitrage et l’Instance équité et réconciliation (IER). Des décisions arbitrales ont été rendues à leur profit, accordant une indemnisation pour un montant total de 119 997 000,00 dirhams ;

3. Toutes les victimes et les ayants droit bénéficient d'une assurance maladie. Ainsi, depuis la signature d’un accord en la matière en 2008 et jusqu'à fin 2020, le gouvernement a débloqué 190 millions de dirhams pour assurer cette couverture ;

4. 58 victimes et ayants droit ont bénéficié de la recommandation d'intégration sociale sous diverses formes (25 personnes ont bénéficié d'une somme forfaitaire de 250 000 dirhams - 23 personnes ont bénéficié d'un logement gratuit – 7 personnes ont bénéficié d'un emploi dans la fonction publique - 3 personnes ont bénéficié d'agréments de transport) ;

5. Trois enfants des ayants droit ont bénéficié de la régularisation de leur situation administrative au sein des fonctions qu'ils occupaient auparavant.

Et concernant le dossier de la préservation de la mémoire, la présidente du Conseil national des droits de l'homme, Mme. Amina Bouayach, avait annoncé dans une précédente déclaration à la presse que la fin des travaux de réhabilitation du site de Tazmamart est prévue courant 2022, "si les choses se passent selon le planning fixé auparavant", et ce lors de sa dernière visite à cet espace décembre dernier dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des recommandations de l’IER en matière de préservation de la mémoire et de l’histoire.

Il est à noter que le budget global de la réhabilitation du site de Tazmamart est estimé à 60 millions de dirhams, pour le transformer de centre de détention non réglementaire en un espace de vie créant autour de lui un important dynamisme social, culturel, économique et environnemental.

En plus des projets liés à la préservation de la mémoire, l'espace comprendra un terrain de sport de proximité, une mosquée et un dispensaire, ainsi que des bâtiments contenant 24 bureaux qui seront destinés aux coopératives locales, dont bénéficieront les femmes et les jeunes pour développer des projets générateurs de revenus.

L'espace comprendra également une grande opération de reboisement ainsi que la création d'activités agricoles sur une superficie estimée à des centaines d'hectares, et pour réussir ces projets, il est prévu d'assurer l'accompagnement des habitants pendant une période de quatre ans.

Haut de page