Vous êtes ici : AccueilActivitésCommuniquésJournée d’étude à la Chambre des conseillers sur la démocratie et les questions de la médiation au Maroc

Bulletin d'information

Actualités

13-12-2023

RÉSULTAT DU TEST ÉCRIT RELATIF AU RECRUTEMENT DE DEUX CADRES CATÉGORIE A AUX (...)

Lire la suite

27-11-2023

Avis de recrutement d'un (1) Cadre de gestion et d'encadrement Catégorie A à la (...)

Lire la suite

22-11-2023

Avis de recrutement de deux (2) Cadres de gestion et d'encadrement Catégorie A (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Journée d’étude à la Chambre des conseillers sur la démocratie et les questions de la médiation au Maroc

En partenariat avec le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) et avec le soutien de la Fondation Westminster pour la démocratie, la Chambre des conseillers organise le mercredi 7 novembre 2018 à son siège à Rabat, une journée d'étude sur le thème "La démocratie et les questions de la médiation au Maroc".

Organisée en commémoration de la Journée internationale de la démocratie, cette journée d’étude s’inscrit en droite ligne de la recommandation de l’Union interparlementaire préconisant de s’inspirer de la Déclaration universelle sur la démocratie en vue de promouvoir le dialogue public et le débat communautaire pluraliste concernant des questions liées à la mise en œuvre des dispositions de la Constitution et à la réalisation des droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux.

Cette journée d’étude a pour objectif d’examiner la problématique du rôle des partis politiques, des syndicats et de la société civile en tant qu’institutions de médiation sociale qui remplissent des fonctions de représentation institutionnelle de la société et défendent les libertés des citoyens et leurs droits sociaux, économiques, culturels et politiques.

La rencontre vise aussi à mettre en évidence le rôle de ces institutions dans la consécration de l'Etat de droit et le rétablissement de la confiance entre la société et les institutions, ainsi que l’identification des fonctions de ces institutions conformément à la nouvelle voie choisie par le Maroc à la lumière des dispositions de la Constitution de 2011.

L’importance de cette rencontre réside aussi dans les questions que soulève la médiation des partis politiques, des syndicats et des organisations de la société civile dans le cadre de ce qui est appelé la crise de la représentativité et les problématiques de communication entre ces différentes structures et dans leurs relations avec le citoyen.

Cet enjeu soulève de nombreuses questions, telles que la crise structurelle des mécanismes de médiation, les possibilités limitées des mécanismes d'intermédiation dans le cadre de la démocratie représentative, les capacités limitées du tissu collectif national, les difficultés liées à l'émergence de mécanismes démocratiques participatifs approuvés par la Constitution et les lois organiques pertinentes, ainsi que les défis que posent la gestion de certains nouveaux défis dont la responsabilité sociale des entreprises, la justice spatiale, les droits environnementaux, etc.

Les travaux de cette rencontre s'articuleront autour de deux axes principaux : « Les mécanismes de médiation et les défis de la démocratie représentative » et « Les enjeux de rétablissement de la confiance dans les institutions de médiation politique, sociale et civique ».

La séance d’ouverture de cette journée d’étude aura lieu à partir de 10h. Elle se déroulera en présence du Chef de gouvernement, M. Sâad Eddine El Othmani, de M. Abdelhakim Benchemmas, président de la Chambre des conseillers, du ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme, M. Mostapha Ramid, du Secrétaire général du CNDH, M. Mohamed Essabbar, M. Thomad Riley, Ambassadeur de la Grande-Bretagne au Maroc, ainsi que des membres de la deuxième Chambre, d’experts internationaux, de professeurs universitaires et d’acteurs associatifs.

Haut de page