Vous êtes ici : AccueilEditorial

Bulletin d'information

Actualités

27-01-2023

Interview de Mme Amina Bouayach accordée au site "Clarin.com": "L’effectivité (...)

Lire la suite

18-01-2023

Appel à concours pour l'occupation d'un poste de responsabilité - Chef de (...)

Lire la suite

12-12-2022

Un pre-foro en Marruecos para preparar la 3ª edición del Foro mundial de (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Editorial

Ce numéro double (Juin-juillet 2011) du bulletin d’information du Conseil national des droits de l’Homme, s’arrête dans son dossier, sur une étape cruciale du processus de suivi de la mise en œuvre des recommandations de l’Instance Equité et Réconciliation, dans son volet relatif à la préservation et la valorisation de la mémoire nationale, dont celle liée au passé des violations graves des droits de l’Homme.

Il s’agit du colloque scientifique international organisé par le CNDH, en collaboration avec ses partenaires, sur le thème « patrimoine culturel du rif : quelle muséologie ? », et ce, les 15 et 16 juillet 2011 à Al-Hoceima.
Cette conférence, qui a réuni autour de la même table plus d’une quarantaine de chercheurs et d’experts spécialisés dans l’histoire et le patrimoine culturel matériel et immatériel du rif et dans la muséologie en provenance du Maroc, d’Espagne, d’Italie, des Etats-Unis, de France et d’Allemagne, a été marquée par la lettre qui a été adressée par SM le Roi aux participants.

Une lettre dans laquelle le Souverain a « salué les efforts inlassables que ne cesse de déployer le Conseil national des Droits de l’Homme, en collaboration avec ses partenaires, en vue de mettre en œuvre les recommandations de l’Instance Equité et Réconciliation, avec leurs multiples ramifications. Citons notamment celles liées à la réparation du préjudice collectif, à l’Histoire et à la sauvegarde de la mémoire, et qui revêtent une importance capitale dans la consolidation du modèle marocain singulier (…) en matière de justice transitionnelle…».

A cet égard, le Souverain a réaffirmé « la nécessité d’attacher l’intérêt qu’il faut à la sauvegarde de la mémoire collective des Marocains. Il s’agit, en effet, d’une étape essentielle dans le processus de parachèvement de la société démocratique, dont Nous œuvrons à consolider les assises et à préserver les acquis. Parallèlement, il importe d’aider les Marocains à se réconcilier davantage avec leur histoire et à transcender les travers du passé, de sorte qu’ils puissent préserver leur présent».

L’autre moment fort de cette rencontre est la signature de la convention de partenariat relative à la création du « musée du rif » visant à faire connaitre la mémoire historique, dont la mémoire du temps présent, que ce soit au niveau local, régional ou national. Il a également pour objectif d’encourager le dialogue culturel et des civilisations ainsi que l’échange des mémoires, promouvoir le développement environnemental et le tourisme culturel dans la région, et développer des professions culturelles en relation avec les activités muséologiques.

Plus amples informations sur cette rencontre scientifique ainsi que sur les activités du Conseil au niveau national et international sont à lire sur ce double numéro du bulletin d’information du CNDH.

Bonne lecture

Le Comité de Rédaction

Haut de page