Vous êtes ici : AccueilActivitésCommuniquésSuivi de la mise en œuvre des recommandations de l’IER : Le CNDH annonce la mise en place d’une "Unité de préservation de la mémoire et de la promotion de l’histoire marocaine dans ses différents affluents"

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

27-08-2021

Consultation régionale des INDH africaines sur l’examen régional du PMM : Mme (...)

Lire la suite

06-08-2021

"Droits de l'Homme : Cinq questions à la présidente du CNDH Amina Bouayach" (...)

Lire la suite

10-06-2021

Une étude de la GANHRI sur «Covid-19 et les institutions nationales des droits (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Suivi de la mise en œuvre des recommandations de l’IER : Le CNDH annonce la mise en place d’une "Unité de préservation de la mémoire et de la promotion de l’histoire marocaine dans ses différents affluents"

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) organise une cérémonie pour la mise en place de « l’Unité de préservation de la mémoire et de la promotion de l’histoire marocaine dans ses différents affluents», et ce le mardi 25 mai 2021 au siège de l’Académie du Royaume à Rabat à partir de 17h.

La mise en place de «l’Unité de préservation de la mémoire et de la promotion de l’histoire marocaine dans ses différents affluents » s’inscrit en droite ligne de la vision intégrée du CNDH, adoptée en 2019 et des dispositions constitutionnelles. Elle s’insère aussi dans le cadre de la mise en œuvre des travaux de l’Instance équité et de réconciliation (IER) relatives à la lecture historique des événements notamment en matière des droits de l’Homme, et de la mise en œuvre des travaux de la Commission de suivi des recommandations de l’IER en rapport avec l’histoire et la préservation de la mémoire.

A travers la mise en place de cette Unité, le CNDH vise à promouvoir l’histoire marocaine en matière des droits de l’Homme dans ses différents affluents. Elle a pour objectif aussi de renforcer son implémentation dans les cursus et les programmes scolaires, dans la perspective de mettre en œuvre une stratégie claire et intégrée qui reflète le processus du développement que connait le paysage des droits de l’Homme au Maroc et de contribuer à la construction démocratique et à l’ancrage des droits de l'Homme au sein de l’Etat et de la société.

La création de cette unité s’insère dans le cadre de la mise en œuvre de la vision intégrée du CNDH, adoptée en 2019, qui a concerné l'organisation des archives internes, l’actualisation des accords conclus avec les différents partenaires, l'accélération du rythme de la transformation des anciens centres de détention en espaces de mémoire.

Ces actions concernent aussi la présentation de recommandations concernant les lois relatives aux musées et à la Fondation nationale y afférente, ainsi que la prise en considération de la promotion de l’histoire et la préservation de la mémoire dans le cadre de la vision du Conseil relative au nouveau modèle de développement.

Créée auprès de la présidence du CNDH, l'Unité de préservation de la mémoire constituera un espace de réflexion et de recherche objectives autour des questions de l'histoire du temps présent en rapport avec les enjeux de la consolidation de l'Etat de droit, et de l’ancrage de la pratique démocratique et l'effectivité des droits de l'Homme dans notre pays.

L’Unité sera ainsi un mécanisme d’appui à la recherche dans l’histoire du temps présent et de préservation de la mémoire, et proposera des recommandations aux institutions concernées.

Le CNDH veillera également, à travers cette unité, à la prise d’initiatives dans le domaine de la préservation de la mémoire, à commencer par l’interaction avec les différents types de récits personnels sur des évènements historiques en lien avec les violations antérieures, en passant par la réhabilitation socio-économique des centres de préservation de la mémoire et en arrivant à la mise en place de musées, le traitement et l’exploitation des archives, etc.

Haut de page